PERTE DE CHEVEUX- ALOPECIE

 

Alopécie diffuse de type anagène (effluvium anagène)
Cette condition est la perte grave et diffuse de cheveux du cuir chevelu, qui est souvent provoquée par des médicaments qui sont utilisés à la chimiothérapie du cancer et qui sont cytotoxiques, mais aussi par d’ autres médicaments comme des anticoagulants, des antagonistes des hormones de la glande thyroide, des doses excessives de vitamine A et d’ autres rétinoïdes, des rayons X et des sels de thalium.
La perte de cheveux dans cette condition est très aiguë et intense et les patients sont souvent obligés de porter une perruque.
Le traitement vise à l’ interruption de la cause qui a provoqué l’ intense perte de cheveux.

 

Alopécie diffuse de type télogène (effluvium télogène) 

Il s’ agit d’une perte de cheveux aiguë et diffuse qui se présente trois à quatre mois après un incident qui a épuisé l’organisme humain. Des causes fréquentes sont une intervention chirurgicale majeure, l’ hémorragie sévère, la fièvre élevée, un régime épuisant et les diverses maladies psychiatriques.

Elle se produit plus souvent aux femmes qu’ aux hommes. Ainsi, au cours d’une maladie, des poils qui se trouvent à la phase anagène passent précocement à la phase catagène. Ensuite, quand les poils atteignent la phase télogène, il y a un développement de nouveaux poils qui sont dans la phase anagène, et ainsi les poils qui se trouvent dans la phase télogène tombent rapidement.

Un situation similaire est peut être observée après un accouchement et est due au fait que les poils sont développés de manière excellente pendant la grossesse, puisque les poils de la phase anagène ne passent pas à la phase catagène, mais continuent à se développer jusqu’ au moment de l’ accouchement. Cependant, après ce moment-là, tous les poils qui auraient passé pendant la grossesse à la phase catagène et n’ont pas encore passé, passent maintenant massivement, et trois mois après, tombent exactement de la même manière. En plus, la patiente ne relie pas la perte de ses cheveux à la maladie parce que le temps qui a passé entre les deux conditions est considérable. La perte de cheveux est souvent sévère et le patient observe parfois que les poils tombent en touffes, spécialement après la coiffure, ou quand l’ oreiller est plein de poils le matin.

En même temps, les ongles peuvent aussi être affectés, et dans ce cas on peut observer les lignes horizontales de Beau.

La patiente est rassuré et informé qu’il reviendra à la normale en trois à quatre mois.

 

Alopécie de type androgénetique (alopécie de modèle masculin) 

Il s’ agit d’une condition qui est caractérisée par une perte de cheveux à un degré varié àl’avant de la tête, à l’ exception des zones de la région pariétale et de la région occipitale. Elle est très commune aux hommes mais peut aussi se présenter aux femmes à un moindre degré, grâce à l’ effet de protection par leurs œstrogènes.

La prédisposition de développement d’ alopécie de type androgénetique est héritée comme type autosomique dominant, et il y a habituellement un antécédent familial d’ alopécie diffuse. Il faut remarquer que les hommes qui ont été castrés avant leur adolescence n’ auront jamais des problèmes de calvitie, même dans les cas où il y a un antécédent familial.

Quoique la retraite des cheveux de la région fronto-temporale du cuir chevelu au cours de l’ adolescence est anticipée, elle peut beaucoup de fois être suivie par l’ amincissement des poils de la région frontale, et par l’ apparition d’une plaque d’ alopécie ronde au sommet de la tête et, ensuite, par une perte de cheveux à un degré varié, ayant comme résultat final une condition d’ alopécie totale, où il y a des poils seulement aux régions latérales et à l’ arrière du cuir chevelu.

Aux femmes, la situation clinique est beaucoup moins apparente et l’ évolution beaucoup plus lente. Pendant que 80% des hommes présenteront une alopécie de type I au moins, seulement 25% des femmes présenteront une alopécie de type I à l’âge de 40 ans, mais après la ménopause, la perte de cheveux aux femmes peut être très forte et, en plus, peut être accompagnée par un développement de poils sur le visage.

Le traitement de l’alopécie de type androgénetique inclut une numération globulaire complète pour l’élimination de la possibilité d’ anémie, ainsi que le contrôle des réserves de fer (ferritine) et le contrôle des hormones thyroïdiennes. Du moment que tous ses examens sont considérés satisfaisants, des solutions topiques de vasodilatateurs comme le minoxidil, à des solutions de 2% ou 5%, peuvent avoir de résultats spectaculaires. Aux hommes, l’ admistration de finastéride peut souvent aider, car il bloque l’ action de la testostérone aux follicules pileux, pendant qu’ aux femmes l’ administration d’ acétate de cyprotérone peut respectivement aider, car il diminue l’ effet de testostérone aux follicules pileux. D’autres thérapeutiques incluent la greffe de cheveux et l’ utilisation de perruques.

 

Pelade (alopecia areata)

Il s’ agit d’une perte de cheveux sans la présence de lésion à la peau sous-jacente qui peut varier en gravité de la simple existence des plaques localisées, jusqu’à l’ affection totale de tous les poils du corps. Elle est possiblement considérée comme une maladie auto-immune.

La pelade est fréquente et affecte les deux sexes au même degré. Beaucoup de patients ont un antécédent personnel ou familial d’ apparition d’ autres maladies auto-immunes aussi, comme du diabète sucré et de la thyroïdite Hashimoto. En plus, très fréquemment la pelade a tendance à coexister avec le vitiligo dans le 4% des cas, pendant qu’il est possible qu’il existe un antécédent familial positif d’ alopécie dans le 10% des cas de vitiligo.

Bien que la pelade est considérée comme une maladie auto-immune, il n’y a pas de destruction permanente de l’organe cible et donc les poils souvent réapparaissent. En plus, la pelade a tendance à coexister avec un eczéma atopique, et dans ce cas le pronostic est mauvais. Quelques patients développent de pelade après un sévère traumatisme psychique ou un autre événement stressant. La pelade est beaucoup plus fréquente avant l’âge de 40 ans, mais elle peut apparaître dans tous les âges.

Une seule plaque d’ alopécie apparaît habituellement, mais des nombreuses plaques peuvent parfois se présenter. Quelquefois sont perdus tous les cheveux du cuir chevelu (pelade totale), ou même tous les poils du corps (pelade universelle). La région des sourcils, des paupières et de la barbe peuvent être affectées, en combinaison avec la perte des cheveux du cuir chevelu, ou indépendamment. En plus, toutes les autres régions poilues du corps peuvent être affectées, alors on peut observer une plaque ronde de peau sans poils, sans autres lésions de la peau.


 

 

La plupart des patients sont guéris sans traitement dans neuf mois, spécialement les patients qui présentent une ou deux plaques sans avoir eu aucune affection précédente. Dans le cas où la pelade est manifestée dans l’ enfance, on doit avoir des réservations en ce qui concerne le pronostic. Dans ce cas ces lésions peuvent régresser, mais il est plus fréquent que des récurrentes affections se présentent, ayant comme résultat final la pelade totale ou la pelade universelle. En plus, l’ apparition des lésions à la région occipitale du cuir chevelu (ophiase) est toujours accompagnée par un mauvais pronostic.

Un critère clinique important qui concerne la question si la maladie est active ou non, est la présence ou l’ absence des poils “qui ressemblent à un point d’exclamation”, ainsi que le type de la réexposition. Les poils “qui ressemblent à un point d’exclamation” ont une partie principale naturelle, mais la partie du poil qui est la plus proche à la peau de la tête a une apparence blanche et décolorée. Ainsi la présence des poils “qui ressemblent à un point d’exclamation”est une indication que la maladie est encore active et qu’il y aura possiblement une perte de cheveux augmentée. Pendant la période de récupération de la pelade apparaissent habituellement des poils minces blancs qui prennent progressivement leur couleur naturelle.

Il est possible que les ongles soient affectés, en présentant des empreintes qui sont plus grandes que celles du psoriasis. Habituellement les empreintes des ongles sont arrangées en rangées allongées.

Le traitement de la pelade comprend l’ assurance du patient que le problème va régresser dans le cas où il s’ agit d’une ou de deux plaques limitées. Alternativement on peut utiliser topiquement des puissants stéroïdes ou même l’ injection intraveineuse de stéroïdes, et en plus, topiquement du tacrolimus, des substances topiques, irritantes et sensibilisantes, comme le dithranol topique qui est aussi utilisé contre le psoriasis, l’ application topique des solutions de vasodilatateurs comme une soludion de 2% à 5% de minoxidil, la photothérapie, et, en quelques cas, un traitement systématique incluant des corticostéroïdes et de la cyclosporine.

Alopécie cicatricielle 
Il s’ agit de la perte permanente des cheveux du cuir chevelu à cause d’une certaine maladie qui a comme résultat la destruction du follicule pileux. C’est-à-dire que toutes les maladies qui causeront la destruction et la cicatrisation du follicule pileux peuvent avoir comme résultat permanent l’ alopécie.

Les causes les plus fréquentes qui provoquent une alopécie cicatricielle sont le pemphigoïde cicatriciel, le lupus érythémateux discoïde, le lichen plan, l’ acor et l’ administration de rayonnement X dans le passé pour traiter les dermatomycoses du cuir chevelu.

Au cas d’ alopécie cicatricielle, on observe une perte de poils et une adhérence de la peau sur le tissus sous-cutané, à tel degré qu’il n’ est pas possible de former un pli. La peau paraît lisse, est atrophique et brillante, et dans quelques endroits de la peau il peut y exister encore quelques zones à poils.

En tous cas, la cause la plus fréquente de l’ alopécie cicatricielle dans le monde occidental est le lupus érythémateux discoïde. La biopsie de la peau est nécessaire pour confirmer la cause de l’ apparition de la cicatrice, pendant que pour l’exclusion de l’ acor, un examen mycologique est nécessaire. De toute façon, si l’ alopécie cicatricielle est installée, on ne peut pas intervenir davantage, tandis qu’ au contraire, si le diagnostic a eu lieu tôt dans la phase inflammatoire d’une condition comme le lupus discoïde ou le lichen plat, le développement de la cicatrice peut être évité si la dermatite inflammatoire est traitée à temps par le traitement approprié.

 

 

Folliculite 
La folliculite est une inflammation qui affecte les follicules pileux et peut être provoquée soit par des bactéries (septique), soit être aseptique et être due à la pénétration des poils dans la peau à nouveau, une entité pathologique relativement commune aux hommes avec une forte croissance des poils de la barbe et plus particulièrement dans la zone en dessous du cou. Souvent les personnes qui présentent d’ hirsutisme ont la tendance de présenter des pustules folliculaires aseptiques aux extrémités et particulièrement aux cuisses.

Les jeans serrés consistent un des facteurs les plus communs et aggravants qui sont la cause de cette condition. Cette condition peut s’ aggraver dans le cas où les vêtements du patient entrent en contact avec du pétrole. Les points caractéristiques de la folliculite aseptique sont des pustules blanches ou jaunes avec un poil à leur centre, pendant qu’il y a toujours une inflammation autour des lésions. La formation des chéiloïdes qui consistent le résultat de la pénétration des poils et de l’ inflammation qui suit, est aussi possible.

En ce qui concerne le traitement, il est recommandé au patient de laisser pousser sa barbe (en évitant le rasage quotidien), de telle façon que les poils sont longs et lâches afin qu’ils ne puissent pas pénétrer à nouveau dans la peau. En plus, l’ administration de très petites doses d’ antibiotiques qui sont administrés de façon pareille à celle du traitement de l’ acné, aide beaucoup de patients. Des antibiotiques topiques et des rétinoïdes topiques peuvent aussi aider.

 

Trichostasis spinulosa
Il s’agit d’une situation fréquente qui apparaît à des jeunes adultes auxquels des poils multiples se développent dans un seul follicule.

Elle est principalement localisée aux épaules, aux bras, à la partie antérieure de la poitrine et de l’ abdomen. Elle peut aussi se produire aux personnes âgées, et certains la considèrent comme une anomalie régulière qui est associée à l’ âge; elle se manifeste par la rétention des poils télogènes aux follicules pilo-sébacés. Aux personnes âgées elle peut être localisée aussi à la région du nez et du visage.

Le traitement inclut l’ application d’ acide rétinoïque et l’ application de la cire à épiler.

 

 

Perte de cheveux - Traitement
Des différents traitements et médicaments systématiques ont été utilisés:

  • Médicaments comme le minoxidil et le finastéride, médicaments qui sont recommandés et utilisés pour le traitement de la perte de cheveux qui a la forme d’ alopécie androgénetique. Le minoxidil est un médicament pour le traitement de l’ hypertension et le finastéride pour le traitement de l’ hyperplasie de la prostate. Le minoxidil est utilisé pour le traitement autant de la perte de cheveux que de l’ amincissement des cheveux. Le finastéride bloque la production des hormones sexuelles masculines qui sont une des causes de l’ alopécie androgénetique.
  • Traitement par anti-androgènes, qui ralentit le développement de l’ alopécie androgénetique.
  • Contrôle médical des médicaments administrés, des dermatites, troubles endocriniens, anxiété, infections ou microbes qui peuvent avoir provoqué la perte de cheveux.
  • Greffe de cheveux, qui est une intervention chirurgicale au cours de laquelle des poils sont enlevés de l’arrière de la tête et sont implantés à des endroits chauves ou à des endroits où les cheveux sont amincis.
  • Manières de prévention de la perte de cheveux

 

Manières de prévention de la perte de cheveux

  • Une bonne et équilibrée nutrition.
  • La prise des vitamines diverses comme la biotine, les vitamines C & E, le cuivre, le zinc et le fer, qui aident à la bonne santé du poil.
  • Utiliser avec attention les produits divers de soins capillaires qui affaiblissent les cheveux et causent leur perte; le lavage (shampooing) et brossage des cheveux doivent être faits avec attention, car si les gestes sont brusques et faux, les cheveux sont affaiblis, et le résultat final est progressivement leur perte.
  • Un sommeil suffisant et approprié qui a comme résultat le bon entretien, la bonne nutrition et la fortification de ses cheveux par son propre organisme.
  • Éviter l’ exposition des cheveux à des conditions climatiques extrêmes comme leur exposition au soleil intense, puisque le rayonnement utraviolet est nuisible pour les poils, ou à des régions avec une haute pollution atmosphérique, qui sont des agents qui empêchent leur sain développement en leur causant  des dommages importants.

 

Nouvelles idées pour le traitement de la perte de cheveux 

Les traitements suivants peuvent améliorer, selon ceux qui les proposent, le problème de la perte de cheveux:
 
  • Un mélange d’ houblon, romarin, distillat de swertia japonica et silanodiol salicilate, selon le titulaire du brevet, semble aider à la lutte contre la perte de chevaux.
  • Alpharegul. Selon le titulaire de brevet, les capsules d’ alpharegul ont une action similaire à celle du finastéride, réglant ainsi l’ hormone 5-alpha reductase. Le titulaire du brevet est le professeur-pharmacien Marc Schwaller.
  • Brevet basé sur le finastéride administré systématiquement.
  • Brevet basé sur le minoxidil 2-5%.
  • Mélange huileux à base de paraffine, fourrure de loutre ou de vison et alcool pur. Il est appliqué à la zone affectée de la tête et, selon le titulaire du brevet, le mélange aide les cheveux et la tête à récupérer leur santé et balance physique en traitant des troubles cutanés comme la peau sèche, l’ onctuosité, la démangeaison, la pellicule, la rougeur, et les fortifie afin qu’ils ne tombent pas. Le titulaire du brevet est l’ inventeur grec Georgios Mexis, qui était affecté lui même par une combinaison d’ alopécie androgénetique et de pelade.
  • Lotion avec ingrédients à base de plantes, houblon, romarin, swertia japonica et siladiol salicitate à une solution en alcool ou en eau et alcool avec des vitamines, colorants et parfum. La société qui est le titulaire du brevet prétend que la lotion peut aider à la lutte contre la perte de cheveux, aide au développement de poils et peut réduire le sébum et la pellicule.
  • Mélange de polyamine, spermidine, méthionine, vitamine C, polyphénols, vitamine Ε, pantothénate de calcium, zinc, vitamine Β6, cuivre, acide folique et biotine.