CRYOTHERAPIE

La cryothérapie, qui est aussi connue comme cryopexie ou cryochirurgie, est l’ utilisation du froid pour la destruction et l’ ablation du tissu anormal, y compris les lésions cancéreuses et précancéreuses superficielles, autant que d’ autres lésions inesthétiques de la peau.

 

 

La bouteille habituelle qui est utilisée à la cryothérapie (cryo-gun)

 

Des hyperkératoses séborrhéiques sont typiquement traitées par la cryothérapie avec un succès garanti.

 

Des multiples verrues virales aux doigts des mains sont toujours traitées efficacement en utilisant le traitement par azote liquide. 

 

Le traitement cryochirurgical est utilisé d’ une façon contrôlée dans des certaines régions pathologiques de la peau (comme les hyperkératoses séborrhéiques et les verrues virales) ayant comme résultat la destruction provisoire des tissus et leur guérison qui suivra (brûlure de glace).

 

Il s’agit d’une méthode de traitement populaire, simple, efficace et sûre que le patient peut supporter même à jeune âge, sans anesthésie topique et qui lui permet de rentrer à ses obligations sans restrictions le plus tôt possible.

 

La température basse du tissu qu’on doit traiter est atteinte au moyen de l’ azote liquide. L’ azote liquide est maintenu dans des bouteilles spéciales où se trouve à une température particulièrement basse à sa phase liquide.

 

Au contact de l’ azote liquide avec la peau, qui a lieu soit par injection, soit en utilisant des sondes de contact, le refroidissement de la peau est provoquée et, dans quelques minutes un œdème et une rougeur sont formés à la région traitée, et il est parfois possible que le jour suivant apparaisse une vésicule. Ensuite une croûte est formée qui se décolle dans 7-12 jours, dépendant du traitement qui a précédé.

 

Il est possible qu’une vésicule se crée à la région traitée. D’habitude cela durera quelques jours

 

 

 

Pendant la réfrigération de la peau, est provoquée la formation des cristaux de glace à l’ intérieur et à l’ extérieur des cellules. Cela a comme résultat la stase du sang dans les vaisseaux, l’ anoxie tissulaire et finalement la nécrose du tissu pathologique.

 

Comme technique efficace de cryochirurgie est considérée le refroidissement rapide de la lésion et sa lente décongélation. En général, des multiples et courtes sessions de cryothérapie provoquent une plus grande lésion tissulaire qu’une seule et longue session.